Le coup de coeur du mois #2 : le domaine Binet-Jacquet

binet-jacquet

Le coup de coeur du mois #2 : le domaine Binet-Jacquet

Posted on

Ce mois-ci, nous restons dans le sud de la France. C’est surement cet été précoce qui nous fait penser « soleil » ! Un soleil languedocien qui brille sur l’appellation Faugères, et plus précisément sur le domaine Binet x Jacquet.

Un domaine créé de toute pièce

Quand nous l’avons rencontré le mois dernier, Pierre Jacquet (un vigneron sympathique et souriant au physique de rugbyman) est revenu sur la création du domaine avec son compère Olivier Binet. C’était à la fin des années 90. Après avoir acquis quelques parcelles, il décidèrent de les cultiver en agriculture biodynamique. Comme le dit Pierre Jacquet, « même si ça ne marche pas, ça ne peut pas faire de mal ». Après un long travail de plantation de pieds (grenache, carignan, syrah, mourvèdre, cinsault), le premier millésime voit le jour en 2006. Nous ne l’avons pas gouté, mais nous avons pu déguster les 2010, 2011 et 2012. Le verdict est sans appel : nous sommes face à de grands vins !

Le grand terroir de Faugères

Si les vins du domaine Binet Jacquet sont excellents, c’est grâce aux méthodes de travail qualitatives et grâce à un grand terroir. Ce terroir est principalement composé d’un sous-sol de schistes. Cette roche mère que l’on trouve sur les appellations prestigieuses du Rhône nord : Cornas, Côte-Rôtie ou encore Hermitage. Dans le verre, ce sol a pour particularité d’amener de la fraicheur et des notes minérales salines en fin de bouche.

Un vin naturel, vivant

Concernant les vinifications, les deux acolytes sont peu interventionnistes. macérations longues et élevage en vieux fûts pour donner naissance à des vins fins, droits et digestes. Les doses minimes de dioxyde de souffre (moins de 20 mg de S02 total pour chaque cuvée) y sont également pour quelque chose. 3 cuvées sont disponibles aux Caves de Reuilly :

Faugères Tradition 2012 : une belle entrée en matière. Des fruits noirs, un joli touché de bouche soyeux et de la fraicheur.  4 cépages : grenache, syrah, carignan et cinsault. Élevage cuve.

Faugères Réserve 2011 : un grand vin, droit, fin mais puissant avec une belle fraicheur en finale. A l’opposé des vins bodybuildés que l’on peut trouver dans la région. Est-on vraiment dans le Languedoc ?! 4 cépages : grenache, syrah, mourvèdre, carignan. 24 mois d’élevage en vieilles barriques.

Faugères Grande Réserve 2011 : encore un peu jeune bien sûr, mais il offre déjà beaucoup de choses. Une grande complexité aromatique au nez et en bouche, la même droiture que sur les cuvées précédentes avec plus de longueur en bouche. Toujours 4 cépages : le mourvèdre et le grenache sont nettement majoritaires, syrah et carignan complètent l’assemblage. 24 mois d’élevage en barriques, dont 20% de neuves.

Ces trois cuvées du domaine Binet Jacquet sont disponibles aux Caves de Reuilly, à emporter ou sur place dans notre bar à vin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>